PEPPERMILL

Hengst , Braun, KWPN, 20 Jahre

BURGGRAAF, LANDGRAF I, LADYKILLER,
WARTHBURG,
LOANDA, COR DE LA BRYERE,
URBINE,
LITAIRE, VOLTAIRE, FURIOSO II EX VERTUOSO,
GOGO MOEVE,
ROSITA, LECTOR,
MILDRED,

ORIGINES

« PEPPERMILL est sans aucun doute l’un des meilleurs chevaux que j’aie eu le privilège de monter », dit de lui son cavalier John Whitaker. Il faut dire qu’il a de qui tenir. Son père, BURGGRAAF, associe deux des courants de sang majeurs du Holstein, ceux des légendaires LANDGRAF I et COR DE LA BRY7RE, sur la fameuse lignée 7126 qui a notamment donné les étalons approuvés ACORD I et II, ACROBA I, II et III, ARICO, FRA DIAVOLO, CHICAGO ou encore FREEMAN. BURGGRAAF fut pour sa part un étalon performer au plus haut niveau puisqu’il fit une carrière internationale sous la selle de Roelof Bril avec qui il franchit notamment 2,10m lors de la puissance de l’Indoor Brabant et se distingua dans les épreuves d’étalons, avec notamment un titre de vice-champion du KWPN. Au haras, BURGGRAAF fit également une carrière exceptionnelle, avec plus d’une trentaine de fils approuvés, dont GRAAF, HABSBURG, KROONGRAAF, MANHATTAN, MERMUS R, MURANO, BUDWEISER, ORION FORTUNA… Côté sport, il apparaît régulièrement aux premiers rangs des classements d’étalons et ses produits internationaux se comptent par dizaines. Citons S’BLIEFT (Leslie Howard), BURGGRAVIN (Roelof Bril), KUNO (Peter Wylde), MILLENIUM (Richard Spooner), NOW OR NEVER (Piet Raymakers), PROCOBS DUMBO (Thomas Frühmann), OLE (Mac Cone), LUCCIANNO HN (Nicolas Delmotte), DAKAR C (Philippe Rozier) et, bien sûr, PEPPERMILL (John Whitaker). Réputé pour transmettre son excellente locomotion, il est également le père de chevaux de dressage, dont les chevaux de Grand Prix FLORIJN (Denis Calinin) et LOUISVILLE (Leunus van Lieren). Enfin, il a particulièrement bien produit avec des juments issues de pur-sang, et, en particulier, avec le courant de sang de FURIOSO xx via les étalons LE MEXICO et… VOLTAIRE.

Or il se trouve que le chef de race du KWPN qui fut l’un des premiers grands étalons performers internationaux et dont on ne compte plus les produits gagnants au plus haut niveau ni les fils étalons approuvés, est le père de LITAIRE, la mère de PEPPERMILL. Celle-ci a également donné TWISTER (elle aussi par BURGGRAAF), la jument de Laura Renwick. Une petite fille de LITAIRE, HIGHLIGHT BLUE (par CHACCO BLUE x NUMERO UNO) a été adjugée 12 000 euros lors de la vente aux enchères de foals du Limbourg en 2012.


La deuxième mère de PEPPERMILL, ROSITA, fut gagnante internationale avec Eric van der Vleuten sous le nom d’EXPO GRAPHIC. Cette fille de LECTOR (comme JOGGER II, le cheval de Piet Raymakers) s’est notamment classée dans les Grand Prix coupe du monde de Milan et ’s Hertogenbosch, 5ème de la coupe des Nations de Rotterdam, médaillée de bronze à Hickstead et Aix-la-Chapelle, gagnante à Chaudfontaine… Outre LITAIRE, elle a eu deux produits dont le cheval de sport OBSESSION (par CONCORDE).


La troisième mère de PEPPERMILL, MILDRED, est la sœur de SONJA qui, avec LECTOR, a donné la jument internationale INPUT (par CAVALIER / MISTER SAN PATRIGNANO).
MILDRED est également apparentée à l’étalon KWPN JACOBIJN (LE FAQUIN xx).

 

PERFORMANCES

Acheté à 4 ans aux Pays-Bas, et déjà très prometteur puisqu’il y avait remporté le championnat des 3 ans de saut en liberté, PEPPERMILL fit ses trois premières années de compétition sur le circuit britannique, signant pas moins de 84 sans-faute. Il poursuivit par la suite sa carrière sous la selle de John Whitaker, avec lequel il devint un pilier de l’équipe de Grande-Bretagne, participant à pas moins de 22 étapes de la Super League et médaillé de bronze par équipe aux championnats d’Europe de Mannheim (5ème individuel) et Madrid. Il représenta également la Grande-Bretagne aux JO de Pékin et aux JEM d’Aix-la-Chapelle.

A 9 ans, à l’issue de sa première saison internationale, il se voyait déjà décerner le trophée du « Meilleur cheval britannique de coupes des Nations ». Citons encore ses victoires dans les Grand Prix de San Patrignano, Rome et Munich ainsi que celui du GCT de Valence plus de très nombreux podiums et classements au plus haut niveau.

En 2007, auteur d’un double sans-faute décisif pour la victoire britannique dans la Samsung Super League FEI Series de Rome, il continuait sur sa lancée pour s’imposer dans le Grand Prix.


L’année suivante, toujours à Rome, c’était encore lui qui, choisi par le sélectionneur pour disputer le barrage de la coupe des Nations contre les USA, offrait la victoire à son équipe en signant un troisième sans-faute. « PEPPERMILL est le meilleur cheval d’obstacle du monde à l’heure actuelle », a d’ailleurs dit de lui Emile Hendrix après Rome.


Chargement descendance....